AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ohkawa Kumiko

avatar

Messages : 57
Vit à Tokyo depuis : 23/12/2010

MessageSujet: [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis    Dim 2 Jan - 19:09

Tokyo_ Apartement de Kumiko_ 09 H 00_ Dimanche
HAPPY! Stand Up
そうだ立ち上がれ
Check it out Check it out yo! Yeah
ハッピー ハッピー Free ♫
Berryz Koubou _ Happy! STAND UP


Cette sonnerie fut arrêter la main d'une demoiselle encore à moitié endormie, il était 09 H 00. La jeune fille qui venait d'être réveillée se frotta doucement les yeux en se levant. Elle bailla un permière fois, puis une deuxième avant d'aller se mettre dans la douche. Tous les matins, Kumiko avait l"habitude de prendre une douche froide pour se réveillé, c'est son médecin qui lui avait conseillé. Elle poussa la porte de sa douche d'un geste bursque avant d'ouvrir le robinet pour que la paume de douche fasse couler de l'eau. Elle avait règler son eau puis referma la porte de la douche pour éviter que l'eau éclabousse un peu partout. Une fois que sa douche fut mise en route, elle laissa l'eau couler quelques minutes pour qu'elle se mette à la bonne température. Le temps pour la jeune fille de se déshabiller. Une fois que son pygama -enfin le grand haut avec le shorty avec lesquels elle dormait- fut retirer, elle sauta dans sa douche. Aujourd"hui, on était dimanche, il fallait se laver les cheveux. Une fois que tout son corps fut mouillé, la jeune fille prit le premier shampoing et se l'étala sur sa masse de cheveux, elle rinça le tout puis remit sa main dans ses flacons pour sortir un gel douche à la vanille et au lait, celui qu'elle aimait tant. Elle en mit dans sa main et passa le produit sur tout son corps. Par la suite, elle prit sa paume de douche et passa enleva toute la mousse. Une fois tout rincée, elle prit un serviette et l'enroula autour d'elle en sortant. Elle prit une seconde serviette peu après pour enrouler ses cheveux. Une fois dans cette "tenue", la jeune fille se dirigea vers sa chambre, finit de se sècher et s'habilla. Elle mit un salopette courte en jean avec un colant rose, des bas jaune et un haut à manches coutes blanc avec des imprimés colorés. Une fois en tenue de combas, elle alla sur son ordinateur et commença à surfer sur internet. Elle y resta une bonne partie de la matinée, à faire ses blogs, ses tours de vidéo et autre choses incompréhensible que font ces adolescents. Une fois qu'elle en eu marre, elle alla regarder les horraire de cinéma, elle se disait depuis un moment qu'elle aimerait se voir un film, mais quoi ? Une fois qu'elle vu une bande d'annonce d'un film, elle prit son portable et envoya un message à Mr Minamoto Masaru, un de ses très bon ami :

Coucou (=^......^=)
Comment-est-ce que tu vas toi ?
Dis, j'aimerais bien que tu viennes devant le cinéma à 14H00, je t'attenderais.
Bisous,
Je t'adore
Ohkawa Kumiko-chan ♥





Tokyo _ Shinjuku_ Cinéma__ 13 H 45_ Dimanche

La jeune fille avait prit ses affaires et avait foncé vers le cinéma qui n'était qu'à deux pas de chez elle. Elle avait mit un blouson et prit un petit sac pour y mettre sa carte d'identité, son portable, quelques trucs à manger et des affaires de filles, inutiles. Elle se posa vers une affiche en attendant son ami, à qui elle avait proposer une invitation. Il ne faisait pas trop fort ses dernier temps, bien qu'il est beaucoup neigé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Re: [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis    Dim 2 Jan - 22:11

Pour une fois, je ne pourrais pas dire que j'aurais pu me réincarner en marmotte s'il m'était arrivé malheur hier soir. En effet, j'ai extrêmement mal dormi et comme je n'arrivais pas à trouver le sommeil, je suis allée sur l'ordinateur. Je suis d'accord, ce n'est pas une bonne idée mais il était déjà deux heures du matin et je n'avais pas envie de sortir pour une fois. J'avais la tête comme prise dans un étau. Alors comme je n'avais rien d'autre à faire, j'ai lu mes mails et je suis allé sur l'un ou l'autre site de chat. Une certaine Kozue est venue me parler. Un peu givré la fille si vous voulez mon avis. On aurait dit une harceleuse sexuelle. Mais passons. Je voulais lui dire que si elle était une jeune fille de quinze ans comme elle le disait, elle ne devrait pas " vouloir " sortir avec un mec de mon âge. Mais le pire est qu'une jeune fille de quinze ans ne devrait pas se trouver sur un tel site et surtout pas à deux heures du matin, heure à laquelle elle devrait déjà dormir depuis un bon moment et où les loups en profitaient pour sortir. Mais ce ne fut pas le pire. En effet, elle m'a appelé " Anata "(chéri) et m'a fait pleins de sous-entendus que je n'aurais jamais cru une demoiselle de son âge capable. Mais bon...elle m'a pris pour son copain. J'ai cru qu'elle plaisantait ou qu'elle confondait mais à la fin, cette fille s'est révélée être une vraie mythomane.

Au final, je n'ai réussi qu'à dormir trois heures, quatre tout au plus. Je me suis étiré en me levant et comme d'habitude, le temps béni de la douche est enfin arrivé. Je me suis donc dirigé vers la salle de bains de mon studio après avoir bu mon café. Je ne suis pas difficile non plus pour les vêtements mais j'ai du goût. Alors c'est ainsi que j'ai préparé sur mon lavabo une chemise noire avec un jeans et un caleçon propre, bien entendu. Je suis bien décidé à savourer ma douche. Je vais ainsi utiliser le dernier cadeau d'imouto. Allez savoir pourquoi, hier, j'ai été la chercher au lycée. Une bande de pervers en rut l'entouraient. Heureusement que je suis arrivé à temps. Je vous passe les détails mais en tous les cas, durant le trajet, elle m'a tendu un paquet contenant un volume carré. Je me suis demandé pourquoi elle m'offrait quelque chose en ne me doutant même pas de ce dont cela pouvait s'agir. Elle a été dans une boutique de détente hier avec une amie et m'a offert un savon à la menthe, mon parfum favori. Un trèfle à quatre feuille est gravé en son centre. Il s'appelle " Lucky Soap ". Ma petite soeur a une certaine excentricité mais elle est si mignonne...! Mais, alors que je me savonne, une sonnerie me fait sursauter. J'en manque de glisser et j'ouvre la porte de la douche en poussant un sermon. Mais mon air ronchon s'efface. J'ai reçu un message de Kumi-chan !

En réalité, il y a un jour que je n'oublierais jamais. J'étais entrain de répéter comme un fou lorsque le sous-directeur est venu me voir en personne:

" MASARU ! Viens ici. " ce type m'a toujours pris en grippe. Mais cette fois il avait un petit sourire qui ressemblait moins à un rictus que d'habitude:

" Haï ? " (oui?)

" Tu viendras demain soir au repas qui unira les membres de la Johnny's et les idoles du Hello!Project. C'est un grand événement. Tiens toi bien ! "

" Mais monsieur, je suis un Junior... " il a éclaté d'un rire gras:

" Oui mais les meilleurs juniors doivent assister à ces soirées. Mais ne te méprends pas. Certes tu t'es amélioré mais tu es surtout l'un des plus âgés recrutés et il ne faudrait pas que quelqu'un discute notre choix. " j'y suis donc allé et j'ai directement vu une fille près d'un buffet, revêtue d'une robe très colorée. Je me sentais un peu seul et perdu mais grâce à sa gentillesse et à son ouverture, je me suis senti directement à l'aise avec elle et nous avons bavardé quasiment toute la soirée. Je n'aurais jamais voulu que cette soirée s'arrête. Nous nous sommes revus, assez discrètement d'ailleurs. Nous n'avons rien à cacher, absolument rien mais les rumeurs vont de bon train dés qu'il y a moyen. Malgré les disputes, assez petites, qui pimentent notre amitié, nous nous retrouvons toujours avec plaisir. Et aujourd'hui, elle me propose d'aller au cinéma. Je suis heureux de n'avoir rien à faire aujourd'hui. Je m'essuies les mains sur un petit essuie blanc et je lui réponds rapidement:

" Kumi-chan !! <3
Comment vas-tu ? Moi je vais vraiment bien. 14h ? Ca marche ! A une condition: c'est moi qui t'invites, d'accord ? :p
Je t'adore <3
Ton Masa-chan adoré !

PS: Ne t'étonne pas si j'ai une tête de zombie hein ! J'ai mal dormi XD "

Une fois ma douche terminée, je me suis revêtu de mes affaires après m'être séché avec application. Je choisis un parfum pour hommes et maintenant, je chausse mes baskets, je bois ma bouteille de bière à grandes gorgées, j'empoigne ma sacoche noire, place mes écouteurs dans mon oreille, enfile ma veste, et je suis dehors ! Après avoir fermé la porte à double tour bien sûr. L'air est frais et il a beaucoup neigé ces temps-ci mais cela s'est un peu calmé et le froid s'est radouci. Je passe devant une petite boutique de breloques de portables ! Elle qui adore ça. Bon, comme il faut bien entretenir l'amitié...je rentre, ouvre mon porte-feuille et en achète un rose auquel pend un chat blanc en peluche ! Ensuite je ressors et je me mets à courir afin de ne pas être en retard !

Je ne le suis pas au final ! Pourtant elle m'attend déjà, vêtue d'une salopette, d'un blousons, de bas collants roses et de bas jaune. Elle est toujours aussi excentrique mais tellement mignonne. Je ralentis ma course afin d'en revenir au pas et je souris en m'avançant vers elle:

" Tu m'as manqué ! Coucou toi ! Tiens...c'est pour toi ! Je me rappelle que tu aimes beaucoup ces petites choses ! "

hj: Post terminé mais mise en page à venir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ohkawa Kumiko

avatar

Messages : 57
Vit à Tokyo depuis : 23/12/2010

MessageSujet: Re: [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis    Dim 2 Jan - 23:10

Le temps c'était adoucit, comme la météo l'annonçait. Ça faisait plaisir en tout cas, sentir le soleil sur son visage, sentir un peu de chaleur pendant cet hivers, c'était vraiment un bon temps pour sortir ! Mais en même temps, il ne fallait pas se plaindre car ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de neige pour Noël, même si cette fête n'est pas fêter comme les Chrétiens au Japon, cette soirée là, la veille du 25, c'était un temps de rigolade pour les Nippon. Kumiko, cette soirée-là, avait fait une petit sortie avec des amies qu'elle connaissait depuis longtemps. D'ailleurs, elle avait prit pas mal de photo avec son portable et c'est en pensant à la neige, noël et tout ce dont je vais de parler qu'elle eu envie de le voir une petite fois. Elle avait un quart d'heure à attendre que Masaru arrive, enfin, si il est à l'heure. Il pouvait aussi être en avance, ou en retard. La jeune fille qui avait les main dans les poches en sortit une pour prendre dans son petit sac à main son portable et commencer à regarder les photos. C'est vrai qu'elles n'avaient pas fait les choses à moitié ce jour là. La neige, les photos inutiles, tout y était. Elle rigola quand elle arriva à la séance où elles avaient toutes faites des grimaces plus horribles les unes que les autres. Il fallait qu'elles se tiennent à carreaux si elles ne voulaient pas que Ohkawa-chan les mette sur internet. Non, je rigole, elle ne ferait jamais une telle chose, elle n'était pas comme ça. Pendant qu'elle avait son cellulaire dans ces main, la jeune fille avait vu que son petit Minamoto-kun avait répondu à son message. Elle n'ouvre pas beaucoup son portable dans le journée, du coup, elle n'avait pas vu qu'il avait répondu, mais il n'était pas trop tard pour lire ce petit message :

" Kumi-chan !! <3
Comment vas-tu ? Moi je vais vraiment bien. 14h ? Ça marche ! A une condition: c'est moi qui t'invites, d'accord ? :p
Je t'adore <3
Ton Masa-chan adoré !

PS: Ne t'étonne pas si j'ai une tête de zombie hein ! J'ai mal dormi XD "


Elle sourit quand elle eu fini de lire se message. Au moment où elle allait retourner vers son menu pour regarder l'heure, elle fut interrompu par le jeune homme qui venait d'arriver. Il était lui aussi en avance. Tant mieux, ils allaient pouvoir faire la file d'attente ensemble. Mais avant tout, elle l'écouta, c'était le moment des retrouvailles, toujours les meilleurs moments. Et en plus une surprise l'attendait. Elle fit un grand sourire.

"Tu m'as manqué aussi ! Mais il ne fallait pas ! C'est gênant ! Moi j'ai rien à t'offrir, enfin si le cinéma, mais ça ne vaut pas un cadeau."


Elle prit ce qu'il avait à lui donner puis, avait de faire quoique se soit avec, elle s'avança vers lui pour lui faire un gros câlin et un bisous sur la joue. Kumiko était une jeune fille très câline et affectueuse avec les gens qu'elle apprécie et u que Masaru était dans cette catégorie de personnes, il n'y échappa pas. Puis, elle se pencha sur la petit cadeau : c'était un de ces accessoires pour portable, elle en faisait une collection pas possible. En plus celui-ci avait un petit chat dessus, son animal préféré. Elle le regarda et lui dit :

"Oh! Il est vraiment magnifique <3. Tu connais vraiment bien mes gouts. Je t'adooore ♥"

Elle le regarda encore une petit fois avant de la mettre délicatement dans son sac à main près de son portable. Elle le mettra avant que le film ne commence. Elle lui prit la main et se dirigea vers la file d'attente. Ils se mirent au bout de la queue puis attendirent leurs tours.

"Bon alors mon adorable Ma-chan, que veux-tu aller voir, je te dois bien ça. En plus tu sais ce qui t'attends si c'est moi qui choisis avec mes gouts de gamine."


Elle lui fit un clin d'œil puis regarda de plus près ce qu'il y avait au cinéma. Je ne sais aps si c'était le cas de Masaru, mais Kumiko adorait tous les genres de films, films d'horreur, de drame, les comédies sentimentales aussi, tout quoi. Donc elle était ouverte à tout propositions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Re: [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis    Lun 3 Jan - 22:11

Demandez à Masaru comment fête-t-il la fête de Noël, c'est bien simple. Le 24 il sort avec des amis et essaye de voir sa petite soeur pour lui donner son cadeau et un pour sa maman. Puis le lendemain, il passe la matinée devant de bonnes séries télé à boire une bière ou l'autre et dans l'après-midi, il passe voir sa grand-mère. Celui-ci n'a pas échappé à la règle. A une exception près à laquelle le jeune homme ne s'attendait pas vraiment. En effet, le jeune homme est allé au parc où le rendez-vous avec sa petite soeur, Hoshi était fixé. Il était arrivé à l'avance, comme toujours mais elle n'est pas arrivée. Peut-être qu'avec ce froid, elle avait préféré l'attendre au salon de thé et n'avait plus de batterie sur son portable. Cela n'était jamais arrivé mais cela était bien son genre. C'est donc ainsi en courant qu'il est allé au salon de thé où ils avaient leurs habitudes mais absolument pas. Alors, commençant à paniquer, il s'est rendu chez lui et a vu sa soeur, étudiant à son bureau, grâce à la lumière allumée dans celle-ci. En essayant d'attirer son attention, il a plutôt attirer celle de son paternel sans le vouloir et celui-ci est sorti, mal rasé et débraillé, heureusement que ses clients ne l'avaient jamais vus ainsi. Ils cachaient assez bien ses apparences douteuses lorsqu'il s'agissait de la mise en jeu d'un très gros contrat. Mais il avait encore plus vieilli ces trois dernières années que le jeune homme eut un petit sursaut de recul:

" OYAJI ? " (LE VIEU ? ")


" La demoiselle est entrain d'étudier et tes messages ont été supprimés sur son portable ! Pas tpous, dommage, ceux que tu lui as envoyé aujourd'hui. Donne son cadeau à un sans-abri ainsi que celui destiné à ta mère et part ! "

Après une discussion tendue, la jeune Hoshi est venue la voir à son appartement. Le jeune homme broyait du noir et ne s'y attendait pas. Alors le soir du 27 Décembre, ils ont passé une soirée autour d'un bon repas. C'était vraiment génial ! Et en plus, celle qui lui avait remonté le moral ce jour là c'était Kumi-chan. Son amitié avec elle est vraiment précieuse et solide.

-----------------------------------------

Lorsque je suis allée dans la chambre de Kumi-chan pour la première fois, j'ai failli tomber à la renverse. Cette chambre ressemble vraiment à celle d'une fille et il y avait un meuble entièrement dédié à des petites breloques de toutes les couleurs et sa table de nuit est remplie de petits chats, sous toutes les formes: peluches, statuettes, petites images, magnettes,...! Alors bien sûr que je connais ses goûts, rien qu'avec cela. Et lorsque nous sommes sortis à Shibuya ou Shinjuku, je ne compte pas le nombre de fois que je l'ai vue avec sa petite moue lorsqu'elle regardait ce genre d'objet. Donc, lorsque la jeune fille, après lui avoir proposé de payer le cinéma pour le remercier et de gros câlins que j'apprécie toujours et que je lui rendis malgré qu'au Japon les gens pouvaient trouver cela bizarre, elle s'exclame à présent que je connais bien ses goûts. Je lui tapote la tête:

" Ma grande, je te ferais dire que nous sommes tout de même assez proches pour cela et que j'ai remarqué tes goûts pour ce genre de petits objets à la minute où je suis rentrée dans ta chambre. Ahaha, un mec qui se fait inviter par une fille au cinéma ? Cela ne le fait pas alors tu me laisses t'inviter, ok ? Il ne faut pas de raisons pour prouver son amitié avec de petites intentions ! Et sinon, que voulais-tu voir réellement ? Moi je n'ai même pas regardé le programme et tu sais que j'aime tout ! " à l'exception des histoires de fantômes, je déteste cela mais la seule personne à qui j'ai réussi à l'avouer est Suzu imouto...parce qu'on est pareils tous les deux. Mais Kumi-chan, elle, aime carrément tout !

hj: sorry, pas d'inspi et je suis crevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ohkawa Kumiko

avatar

Messages : 57
Vit à Tokyo depuis : 23/12/2010

MessageSujet: Re: [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis    Mer 5 Jan - 22:45

Il était vrai que Masaru connaissait pas mal de choses sur Kumiko vu qu'ils étaient de très très bons amis. Aussi vrai que Kumiko avait bien des figurines et autres objets de chat ou de ce qu'elle trouvait "Kawaii". Mademoiselle était une grande collectionneuse depuis qu'elle vivait seule dans son appartement à Tokyo City, même avant, quand elle était toute petite. Une fois, elle s'en souvient parfaitement, la première fois où elle a fait la connaissances de ces petits objets, c'était quand une de ses cousine venait passer une nuit chez elle pour passer un bon temps en famille. Les Ohkawa était un peu tous éparpillés dans l'archipel japonais et avec le peu de vacances qu'avant les parents de notre demoiselle, il n'était pas possible de faire un "coucou" à toute la famille en quinze jours ! Donc, il y avait des alternances, souvent, durant les vacances scolaire, la petite Kumiko voyait son grand cousin qui venait aidé à la maison ou s'occuper d'elle, la surveillé. Elle a trois fois plus de souvenirs avec lui qu'avec ces autres cousins/cousines. Donc quand la jeune cousine de la demoiselle fut arrivé à la maison des Ohkawa dans cette petite ville de Nakatsu en se présentant avec un petit chaton en peluche, Kumiko devint fan des choses Kawaii, comme sa cousine. En faite, elle a été initiée par sa cousine ! Voilà tout. Mais l'histoire de la jeune fille n'est pas très importante pour faire avancer ce RP. Passons donc à plus important.

C'était donc bien normale que Minamoto connaisse les gout de Kumiko qui n'avait put s'empêcher de bondir dans les bras du jeune homme. Un câlin, c'est vraiment quelques choses de bien, les câlins, ça fait plaisir de se sentir proche d'une personne qu'on apprécie. Kumiko en avait rien à faire du regard des autres sur elle, peut être que son ami n'était pas comme elle ? Enfin bon, maintenant que c'était fait, il était un peu tard pour penser à ça. Mais en même temps, s'il était vraiment complexé par les regards des autres, il n'aurait pas refait des câlins à Kumiko qui en profitait bien; Ça faisait un petit bout de temps qu'elle n'avait pas eu de câlins bonheur, elle avait donc du mal à se détacher du jeune homme, mais il le fallait quand même.

"T'es vraiment l'plus fort ! Je t'adore !"

Hein ? Mais non, c'est elle qui l'avait invité, il était hors de question qu'il lui fasse un cadeau et qu'il l'invite au cinéma voir en plus ce qu'elle voulait. Bon j'avoue qu'elle avait fait le tour des affiches avant de venir ou même proposer au jeune homme une petite virée au cinéma entre amis, mais bon, elle ne savait pas tellement ce qu'il voulait voir. Et il était difficile de se mettre dans la tête des autres pour savoir ce qu'ils ont envie de voir.

"Naaan ! Jpeux pas accepter à se point ! Tu sais, j'ai aussi envie de claquer mes sous pour mes amis, alors ça ne me dérange pas de le faire pour toi...."

Mais bon, c'est vrai que ça le faisait mieux qu'une fois soit invité. Elle ne put pas faire face longtemps aux arguments de Masaru qui étaient les meilleurs. Pour une fois qu'elle acceptait le fait qu'elle était en tord. Enfin bon. Elle regarda les affiche, il y avait un film d'action qui avait l'air pas mal, ainsi qu'un film d'horreur, mais il était plus boucherie et tout ces genres de choses avec le sang et l'ouverture de corps humains donnait à Kumiko l'envie de vomir. Donc elle abandonna. Elle regarda donc les autres affiche : Conte de fée donc film pour enfant, une comédie sentimentale, un film qui n'est pas tellement conseillé pour les garçons. Donc elle fit son choix : Le film d'action. C'était la meilleure choses à prendre pour que les deux amis puissent s'y plaire tous les deux.

"Bon, ça te dit de voir celui-là ?"

Elle pointa du doigt une affiche aux couleurs assez sombres, mais qui lui donnait bien envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Re: [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis    Dim 23 Jan - 15:50

hj: Sorry du retard et du manque d'inspiration !!!

Je pense que je me souviendrais toujours de cette effroyable nuit qui remonte à mes études au lycée. Je devais avoir entre seize et dix sept ans. Tout le monde me connaissait comme le mec bien viril, cool. Ce ne sont que mes modes les plus connus, je les utilise assez bien en fait. Dans quel but, me diriez-vous avec raison ? C'est difficile pour un mec d'être trouillard ! Bien entendu, je n'irais pas jusqu'à me qualifier de " trouillard ", de " peureux " et autres adjectifs du même type. Mais j'ai toujours détesté les histoires de fantômes, de monstres. En bref, les histoires d'horreur m'ont toujours terrifié au point de m'en glacer le sang. Et cette frayeur n'est pas partie avec l'âge. Souvent, je me mets à croire que c'est pire qu'avant, mais il ne faut tout de même pas exagérer. Et bref, durant cette soirée, un pote devait amener des DVDs. Nous avons bien ri quand il est arrivé dans l'appartement d'un autre ami d'un autre lycée, où devait se passer la fête ! Il avait trois sacs très lourds, remplis jusqu'à ras-bord, de DVDs. On aurait bien entendu pu croire qu'avec cela, on allait se faire une mignonne petite soirée. Et bah non ! ette soirée de folie est devenue une soirée de cauchemar. Je suis allé aux toilettes et quand je suis revenu, ils avaient déjà mis le lecteur en marche...et j'avais oublié à quel point cet ami dont il était question, était fan des films gores. Je suis arrivé dans le salon quand celui-ci a été plongé dans le noir. Je ne voyais que la luminosité étrangement forte de la TV. Sur le menu, défilaient toujours les mêmes images horribles...! Surpris et effrayé, j'ai fait un grand bon en poussant un gros cri rauque, ce qui a effrayé mes amis. Je leur ai dit simplement que c'était d'étonnement, et ils m'ont cru. Ensuite, j'ai dû toujours faire des allers-tours, entre la toilette et le salon. Mais en voyant que cette excuse " J'ai bu trop de bières " commençait à mal passé, j'en ai inventé une autre qui a bien fait passer la pilule " Je peux aller dans la chambre d'amis ? Mon ex me saoule, elle m'envoie plein de textos et sa meilleure amie veut que je sorte avec elle ! " et voilà comment j'ai échappé à de funestes moqueries. Ouf, c'était juste !

Je ne sais pas comment, je me retrouve avec Kumiko pendue à mon cou. Elle s'en fiche du regard des autres, je le sais. Au Japon, ce genre d'étreinte ne se fait pas, sauf dans les cas d'un couple. Pourtant, je la lui rends, son étreinte, car je suis comme elle, j'ai toujours un immense besoin d'affection, qu'elle me rend bien. Elle me dit à l'instant qu'elle m'adore et que je suis le plus fort. Pour la faire rire, je bombe mon torse en posant mes mains sur mes hanches:

" Bien sûr que je suis le plus fort, poupée ! "

Mais, elle s'est mise à dire, un tout petit peu plus tard, qu'elle désirait aussi claquer ses sous pour ses amis. Je veux bien mais se faire offrir un ciné par une fille, c'est trop la honte pour un mec. Mais je comprends son élan de générosité et je finis par l'accepter en soupirant, un sourire élargissant pourtant mes lèvres:


" Tu m'as eu ! Mais tu veux vraiment me taper la honte. " dis-je en éclatant de rire. Rire qui s'est étouffé lorsqu'elle a pointé du doigt une affiche aux couleurs tellement sombres qu'elles me font déjà intérieurement flipper. Mince, je ne peux pas lui dire que je déteste les histoires de fantômes, de meurtres, de monstres, et tout ce qui va avec. Pourtant, je mets mon mode " cool " en évidence, je sens que là, je suis prêt. Elle n'en saura rien:

" Bien sûr ! Mais ne t'étonne pas de faire des cauchemars après ma petite ! " dis-je avec une voix pleine d'assurance !


Dernière édition par Minamoto Masaru le Sam 5 Mar - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ohkawa Kumiko

avatar

Messages : 57
Vit à Tokyo depuis : 23/12/2010

MessageSujet: Re: [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis    Sam 29 Jan - 20:28

C'était vraiment trop gentil de sa part de faire ça, oui, elle devait vraiment lui payer le cinéma... Bon Kumiko savait bien que normalement les rendez-vous de ce genre son proposer par les Garçons, mais là, c'est elle qui avait belle et bien invité le jeune homme à faire un tour au cinéma, elle avait donc, depuis le début, décidé de lui payer. Mais le en voyant arriver avec un petit papier cadeau, elle s'était dit qu'elle ne pouvait que lui offrir une place. La jeune fille rigola quand ile mit ses mains sur ses hanches après avoir bombé son torse pour confirmer qu'il était le meilleur. Elle aimait bien quand il faisait ça. Ça la faisait rire et elle aimait rigoler avec ses amis. Le rire c'est un peu sa vie. Quand elle était petite, ses parents la reprenait plusieurs fois à sourire comme une imbécile heureuse sans raison. Ils la prenaient surement un peu pour une folle, mais les gens les plus fous sont les plus exceptionnels ! Si on part d'un principe comme celui-ci, on peut donc en déduire que Kumiko est une personne exceptionnel, au moins aux yeux de ses parents.

"On ne peut pas en douter quand t'es comme ça ! Super Man va ♥ !"

I
l n' avait rien à redire sur les surnoms, quand ces deux là se voyaient, ça partait souvent un peu dans tous les sens, on utilisait tous les surnom, plus débiles qu'ils soient. C'est ça qui plaisait tant à Kumiko, car elle avait toujours de quoi rire quand elle était avec Masaru, donc elle était la plus heureuse de toute. Franchement, je souhaite qu'elle trouve quelqu'un qui a un bon humour plus tard ! Ou plutôt un Mec avec un humour qu'elle aimera. Mais ce n'est pas le moment de parler Mec, pour l'instant c'était cinéma ! Elle avait réussit à persuader Masaru de la laisser payer le cinéma, grande victoire donc. La jeune fille l'écouta lui dire qu'elle allait lui mettre la honte internationale... Elle le prit encore une fois dans ces bras, oui, elle n'avait pas peur des regards...

"T'inquiète pas, tu t'es déjà racheter à la honte en m'offrant une merveille !"

O
ui, elle était très contente d'avoir reçut un cadeau de son Masaru d'amour ! Elle adooore les cadeaux, mais ça, vous l'aviez bien comprit. Elle pointa le doigt sur une affiche de cinéma assez sombre. Il avait l'air tellement bien ce film, comparé aux autres. Il racontait l'histoire d'un jeune héros qui devait partir à la recherche d'une carte mystérieuse... Vraiment passionnant, Kumiko avait vu les extraits et n'avait pas trouvé le film dure à regarder. Il pouvait être vu pas des enfants. Il n'y avait donc aucunes raisons pour laquelle Monsieur Minamoto fasse des cauchemars cette nuit. Ils avancèrent un peu dans la queue. Ils étaient arrivés au bon moment, les gens s'étaient multiplier derrière eux.

"Meuuuuuuuuu non ! T'inqiuète pas mon Super Man ♥ ! Il avait l'air trop bien ce film. Bon après, si tu ne veux vraiment pas, je comprendrais, mais qu'aller regarder alors ?"

C
es temps-ci il n'y avait pas grand chose au cinéma... Mais bon, elle irait bien voir l'histoire de la princesse s'il le voulait. A vrai dire, elle s'en fichait du moment qu'elle était avec son pote ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Re: [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis    Lun 7 Mar - 18:16

Le plus important pour le jeune homme nommé Minamoto Masaru, est de rendre les gens qu'il aime heureux. Cela fait peut-être un peu enfantin, mais lorsqu'on y réfléchit un peu plus profondément, c'est une valeur qu'on ne retrouve pas chez tous les êtres humains de cette manière-là. Masaru portait bien son nom " doux et élégant ". Alors, lorsqu'il s'agit de faire rire ses amis, il est toujours le premier sur la liste, quitte à passer pour un déjanté, après tout, cela lui plait. Si vous le traitiez de fou, il vous répondra que c'est un compliment pour lui. Et en général, en disant cela, soyez en sûrs, il est sincère. Je dis bien en général. Parce qu'il déteste les méchancetés, et les confrontations pour dire de s'envoyer des insultes blessantes à la figure, donc ne tentez surtout pas de l'insulter sinon, je pense que vous serez un peu mal barré. Ce n'est qu'un avertissement après tout, mais passons plutôt à autre chose, voulez-vous ? Ou plutôt, à la véritable source de cette observation.

Donc, Minamoto Masaru aime faire rire. Surtout les personnes comme la charmante demoiselle, qui se trouve être sa meilleure amie, à côté de lui. Il avait bombé son torse pour faire le gars qui s'y croyait, et comme prévu, cela a amusé la jeune fille qui l'a qualifié de " Super-Man ". Non seulement ce nom le flattait, mais en plus, il était la preuve que son humour marchait une fois de plus sur l'amie qu'il chérit le plus. Et ça, ce fut pour lui le plus beau des cadeaux.

" Heureusement que tu n'en doutes pas, princesse ! " avait-il affirmé.
Bien sûr, c'était un petit jeu entre eux, avec leurs propres règles, qui ne leur faisait jamais de tort, bien au contraire. Donc, la jeune fille et le jeune homme s'envoyaient toujours des vannes. En fait, à chaque fois qu'ils se voyaient, ils rigolaient. Quand ils ne se disputaient pas. Bon ok, drôle de théorie mais au moins, cela n'était jamais vide entre eux et l'issue était toujours positive. En lui disant qu'elle lui fichait la honte(pourtant il aimait ça) à être ainsi pendue à son cou, elle recommença, pour le plus grand plaisir de son meilleur ami:

" Mais tu sais, princesse, si tu as vraiment envie d'aller voir ce film, vas-y, tu pourras compter sur moi pour t'enlever ton angoisse ! " rit-il. Mais intérieurement, une petite voix lui disait " Qu'est ce que tu fous, toi ? "

hj: DESOLEEEEEEEEEEE. C'est hyper ultra court et j'ai pas su répondre avant T.T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ohkawa Kumiko

avatar

Messages : 57
Vit à Tokyo depuis : 23/12/2010

MessageSujet: Re: [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis    Mar 15 Mar - 19:50

C'est vrai qu'entre Masaru et Kumiko il y avait une grande amitié. C'est donc pour cela que toutes les blagues que faisait le jeune homme, ou presque, passait parfaitement bien. En plus, ce n'était pas très difficile de faire rire la jeune fille qui avait quand même un très bon sens de l'humour. Elle disait souvent qu'il valait toujours mieux rire qui pleurer, ou au mieux, pleurer de rire. Mais seul ces larmes sont acceptées ! Enfin bon. En tout cas, cet après-midi au cinéma, elle était très impatiente de le faire, elle aimait retrouver ses amis pour parler, se changer les idées, car en se moment à l'agence, ce n'était pas la joie niveau emplois du temps. Avec le voyage à Hawai qui se précisait, elle n'avait pas trop de temps pour elle. Oui, il fallait être à jour dans toutes les matières. Quoi de plus embêtant que de se lever à six heures pour bosser pendant une bonne douzaine d'heure sur des pas de danse et de n'avoir comme temps libre que la pause du déjeuner. Enfin, voilà comment c'étaient passées les dernières journées de Mlle Ohkawa qui était ravie de prendre une bonne grosse bouffée d'air. Elle rigola une dernière fois en voyant son Masaru faire le super man, chose qui lui allait à merveille. C'est vrai qu'elle l'aurait bien vu, sur le coup, jouer dans un de ces films comme superman *BAM* ou spiderman. Ou même jouer dans des films tout court. Kumiko était absolument certaine que son amis pourrait se débrouillé en faisait une carrière d'acteur de cinéma. Mais bon, il voulait être chanteur, tout comme elle.

Elle proposa, une fois le rire passé, d'aller voir un film dont l'image d'affiche n'était pas très attirante. Elle aurait aimer montrer la bande-d'annonce à Masaru, mais elle n'avait pas l'option internet sur son portable, il datait un peu il faut dire. Mais elle n'avait pas envie de la changer temps qu('il ne serait pas HS ! Et c'est une bonne chose; elle pensait quand même un minimum à l'environnement. Mais bon, après avoir proposer, le jeune homme eut beau avoir un peu de fil à retordre, il accepta quand même. Enfin c'est ce que Kumiko comprit de son "Mais tu sais, princesse, si tu as vraiment envie d'aller voir ce film, vas-y, tu pourras compter sur moi pour t'enlever ton angoisse !"

"Bon et bien, on y va, au pire, si ça ne te plait pas, on partira."

Kumiko lui fit un sourire. Pendant qu'ils prenaient leur décisions, la file avait grandement avancée. Il arrivèrent peu de temps à près cette remarque au comptoir où Kumiko demanda deux places pour se fameux film et paya. Un fois les ticket en main, elle regarda Masaru et lui dit :

"Tu veux du pop corn ? Ou quelque chose à manger ?"

Autant faire cette sortie cinéma dans les règles de l'art ! Oui car chez les Ohkawa, on avait été habitué au gros paquet de pop corn dès le plus jeune âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Minamoto Masaru] Un cinéma entre bons amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo - My Idol's Lifestyle :: • Tokyo ~♥ :: Shinjuku ~• :: Cinéma-
Sauter vers: