AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Courir, ça a du bon(pv n'imouto)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Courir, ça a du bon(pv n'imouto)   Sam 1 Jan - 21:15

Quel liquide ennuyant ! Vous connaissez cette horrible sécrétion qui embue vos yeux fatigués ? Lorsque j'ouvre faiblement un oeil dérangé par la lumière du soleil, je grogne. Je passe mon poing sur cet oeil et sur l'autre en baillant et en m'étirant de tout mon long. Je crève de chaud. Pourtant je ne suis vêtu que d'un caleçon de nuit tout ce qu'il y a de plus banal, blanc à rayures d'un vert " mentholé ". Hoshi me l'a offert pour mes dix-huit ans. Non ce n'est pas douteux. Je la connais, cela part d'une bonne intention mais elle a presque pleuré en me l'offrant car la vendeuse l'a regardée comme une perverse et j'ai dû la prendre dans mes bras, la pauvre petite. Elle est encore si fragile et candide. J'aimerais tellement qu'elle trouve l'amour mais aucun mec ne sera digne d'elle...et puis c'est moi qui la protège maintenant. Elle n'a pas besoin d'un mec...ok je suis contradictoire et certainement jaloux mais je ne vais pas le reconnaître ouvertement. De toutes les manières, je serais le premier prévenu lorsqu'elle aura quelqu'un en vue donc il est inutile de s'inquiéter alors qu'il n'y a rien à signaler pour le moment, n'est ce pas ?

La couverture est bizarrement mise. Une de mes jambes est carrément au-dessus de ce morceau de tissu épais. La chaleur devait être tellement intense que mon sommeil en a été agité. Et je ne me rase pas les jambes, je suis viril moi, sans pour autant être aussi poilu qu'un singe, j'espère...! Enfin bref, le fait est là, j'ai chaud ! Une bonne douche et il n'y paraîtra plus ! Alors je me lève mais j'ai la tête qui tourne et je me rassois sur le lit, la tête entre les mains. Une fois calmé avec deux ou trois bonnes inspirations suivies à chaque fois de courtes expirations, je me relève. Mais un bruit me fait sursauter. Ma chanson préféré résonne dans toute ma chambre. Je me saisis de mon téléphone portable. Il est simple mais je l'aime bien. Il est de forme rectangulaire et pliant, noir avec une petite chaîne bleutée accrochée au trou prévu à cet effet. Mon écran clignote. Elle ne me lâchera donc jamais...encore Hoshi ! Pourtant, je suis tellement heureux. Depuis que je l'ai enlacé comme j'ai pu ce matin-là, le matin-même de sa naissance, j'ai senti qu'elle serait la personne la plus précieuse pour moi, avant même mes amis, alors que pour moi, l'amitié est le lien le plus important. Mais dans mon coeur, ma soeur brille comme une étoile, elle porte réellement bien son nom. Alors je suis heureux de lire ses messages. Elle m'en envoie tous les jours. A un tel point que je deviens rapidement paranoïaque lorsqu'elle ne m'en envoie que le surlendemain. Malgré cela, elle continue de me comprendre, de me soutenir et de faire tout son possible pour m'envoyer des nouvelles et oour m'en demander. Mais ce n'est pas que dans un sens. C'est ce qui est unique entre nous. Je l'adore ma n'imouto ! Je ne laisserais personne lui faire du mal ! Absolument personne, quel qu'elle soit !

Je passe machinalement une main sur mon torse. Il est vrai qu'il faut avouer que pour un Japonais, j'ai un teint mat naturellement, c'est peut-être parce que j'ai de lointaines origines italiennes et que la grand-mère de ma mère était originaire d'Okinawa. Mais bon, après tout, cela n'est pas très important. Je baille une énième fois et je me dirige de manière un peu molle vers la machine à café que Miura m'a offert, mon meilleur ami du lycée. C'est grâce à lui que je suis devenue hôte. J'ai dû arrêter ce boulot et ce fut plus facile que ce que je ne le croyais. Mon ancien patron et mes collègues l'ont accepté plus facilement que ce que l'on dit d'habitude. Alors je m'estime vraiment chanceux et j'ai encore gardé contact avec eux. Ils m'ont même charrié en disant que mes futurs émissions et clips seraient diffusés au club, que je n'y couperais pas. Mais bon, cela va bientôt faire deux ans que je reste Johnny's Junior. Mais un jour, le destin en décidera autrement. Ou plutôt, les autres faisant partie de ma vie m'aideront à m'envoler. Jamais je n'aurais réalisé ce rêve sans imouto ! Et cela s'est concrétisé ! Alors un peu d'espoir que diable. Une fois mon expresso prêt, je le sirote devant ma fenêtre. J'ai une belle vue sur toute la capitale nippone.

Je dépose enfin ma tasse vide sur la cuisinière, je m'étire de tout mon long avant de me décider à passer sous la douche. C'est l'un de mes moments préférés de la journée. Je me dirige donc vers la salle de bains. J'active ensuite le mp3 de mon portable et je me débarrasse tout de même avec soin de mon caleçon pour m'emparer de la poignée de la douche que je fais jouer dans ma paume afin de régler l'intensité et la température du jet. Lorsque je me glisse sous celui-ci, je laisse les paillettes chaudes et enivrantes crépiter sur ma peau nue. Je me frotte frénétiquement les cheveux et le corps. Comme mes cheveux ne sont pas si longs que cela, je me lave la chevelure quasiment tous les jours. Et j'aime tellement prendre des douches que je suis capable d'en prendre deux, voire trois sur une journée. Mais souvent, elles sont assez rapides. Aujourd'hui, je savoure avec encore davantage de plaisirs que d'habitude, la sensation du jet sur mon dos, mes épaules, mon torse, mon visage et mes mollets. Mais il est temps de sortir. Je m'essuie assez rapidement avec un essuie de taille moyenne que je noue autour de ma taille. Je me frotte les cheveux avec entrain puis d'une manière plus nonchalante avec un autre essuie, avant de le laisse retomber sur mes épaules afin que ce dernier vienne envelopper ma nuque. Je m'étire d'aise et je vais dans le réfrigérateur me décapsuler une bouteille de bière et je lâche un soupir d'aise que je n'ai pas cherché à contenir:

" Aaaaaah ! Kimochiii ! " ( Aaaaaah ! Ca fait du biiien ! )

Aujourd'hui est l'une des rares journées où je n'ai rien à faire d'urgent. De plus, je suis assez tendu car je vais avoir 21 ans cette année, c'est-à-dire que je vais atteindre l'âge adulte et ce, sans avoir été un véritable Johnny's ! Je dois avant tout le devenir avant ma majorité ! En d'autres termes, avant mon anniversaire en début Mars. Alors je dois y arriver ! Gambaremasu ! Je m'assois sur mon lit, dépose la bouteille de bière sur ma table de chevet et j'ouvre le clapet de mon portable:

" Hey imouto,
Merci beaucoup pour ton gentil mail. Je viendrais te chercher à l'école ce soir. Cela te dirait d'aller manger une part de gâteau dans ce salon de thé que tu aimes tant ? Je ne dois pas me rendre à l'agence ce soir. Et préviens moi lorsque le vieux sera en déplacement, est-il sur un gros coup ? Tu me manques et j'aimerais tant te voir face à cette vue illuminée de Tokyo qu'on a d'ici et que tu aimes tant. Maa maa, tu dois être déjà en cours maintenant, non ? J'espère que tu as bien mis ton portable en silencieux et n'essaye plus de répondre en cachette, tu vas te faire avoir ! Tu n'es pas assez discrète :p je suis plus conciliant qu'avant, si, si, alors attend même d'être à la maison si tu veux, la pause c'est fait pour les copines(mais pas pour les copains si tu vois ce que je veux dire >.< pas avant mon approbation en tous cas. Allez, bisous, je t'adore fort,
Aniki. "

Je range le portable dans mon sac d'ahlétisme et j'en profite pour y mettre toutes mes affaires ainsi que mon baladeur mp3. J'y glisse une bouteille d'eau en prime et je vais m'habiller. Heureusement, étant un mec, je n'ai pas besoin d'un temps de préparation incroyable. Les rares fois où ma soeur est venue dormir ici, elle se levait une heure et demie avant son départ et le ratait quasiment toujours...ou bien elle arrivait à partir tout juste ! Et même encore quand j'étais à la maison. J'imagine que cela doit être pire maintenant qu'elle est au lycée. Et elle est si belle, imaginez un laideron à sa place...! Mais bref, je décide d'enfiler un simple jeans et une chemise blanche avec des bottines noires. Je mets mon manteau que je laisse ouvert-Hoshi m'enguirlanderait encore si elle voyait ça- et je mets mon sac sur l'épaule avant de sortir de mon appartement, de fermer à double tour celui-ci et de m'engouffrer dehors. L'air frais me fait du bien. Il y a encore un peu de neige qui traîne ici et là mais le froid n'est pas intense. Juste comme je les aime après de pareilles nuits.

Lorsque j'arrive aux vestiaires du stade après un quart d'heure de bonne marche à pied, je ne prends qu'à peine cinq minutes, montre en mains, pour me changer. Tel un illusionniste, je me suis habillé et chaussé à une vitesse déconcertante, pour les autres du moins. Mais aujourd'hui je suis seul donc, je n'ai droit à aucun commentaire. Tant mieux finalement. Je m'empare de mon essuie ainsi que de ma bouteille d'eau plate de 1.5 litres et, une fois sur le stade, mes écouteurs dans les oreilles et mon cardiomètre mis en place, je me mets à courir, je me sens tellement bien...! Une chanson passe, puis une deuxième, puis une troisième...et voici l'une des miennes, je l'ai crée avec Miura, mon meilleur ami du lycée:

Say yeah
Saa

Kizu tsuita kokoro wo kimi wa ima demo hikizutta mama
Itsumo onaji sono kabe no mae de
Tachi tomatte shimau ne
Fukai sono kizu kuchi fugasu koto ga dekiru nowa kitto
Boku igai no dare nimo dekinai
Maji de aishiteru kara

Motto chikazuite kimi no honto no egao misete
Hosoi sono kata wo dakitai
Motto chikazukeba boku no omoi ga tsutawaru noni
Kumo no ito kizuite

Motto chikazuite kimi no honto no egao misete
Hosoi sono kata wo dakitai
Motto chikazukeba boku no omoi ga tsutawaru noni
Kumo no ito kizuita wana

Say yeah
Saa
(x2)
--------
Say Yeah
Donc...

Tu traînes toujours les blessures de ton coeur
Tu es toujours la même dans ce mur
Toujours debout là
Le trou de cette blessure est profond, je peux sûrement me glisser à l'intérieur
Personne d'autre que moi ne peut le faire
Parce que je t'aime vraiment

Devenons proches et montre moi ton vrai sourire
Je veux enlacer tes épaules
Si on devient proche, je pourrais te dire ce que je ressens
Reste hors de cette toile d'araignée

Devenons proches et montre moi ton vrai sourire
Je veux enlacer tes épaules
Si on devient proche, je pourrais te dire ce que je ressens
Reste hors de cette toile d'araignée, c'est un piège

Say yeah
Donc...
(x2)

Soudainement, une jeune fille déboule de nulle part. Je freine des quatre fers mais je lui bourre dedans. Evidemment, mon mp3 a valsé. Merde. Bon après tout, je suis fort et bien bâti. Non sérieusement, je n'ai rien, je suis même toujours debout mais pas la fille. En plus elle est vraiment mignonne. Je m'accroupis et lui tend ma main:

" Ca va ma grande, rien de cassé ? "

hj: Mise en âge à venir mais post terminé XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuki Airi
IDOLE by HELLO!PROJECT
Member of °C-ute
avatar

Messages : 183
Vit à Tokyo depuis : 10/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Courir, ça a du bon(pv n'imouto)   Dim 2 Jan - 2:24

La journée d'hier avec été si épuisante qu'Airi, étant rentrée assez tard, avait directement été se coucher pour dormir pas loin de onze heures. Elle n'en pouvait plus en se moment, entre les concert du Hello! Project Winter, le single des Buono! pour février ainsi que celui des °C-ute et la nouvelle tournée de printemps qui s'annonçait. Oui, l'emploi du temps que moment était un peu chargé ces temps-ci. Une bonne nuit, elle ne rêvait plus que tu ça en se moment et elle l'avait enfin faite. Oui, je parle au passé, elle venait de se réveiller, grâce à son portable. Hélas, sa nuit d'amour venait d'être raccourcit à cause d'un appelle de Papa et Maman qui prenaient des nouvelles. Les deux sportifs qu'elle avait comme parents l'appelaient souvent les matins vu qu'ils avaient quand même eux aussi un emploi du temps assez lourd, du moins trop pour dégager une heure tous les jours à leur filles. Mais Airi était toujours contente de les avoir au téléphone, elle prenait des nouvelles de son frère ainsi que de ses animaux et bien-sûr de ses parents adorés. En ce moment, tout allait pour le mieux. C'est une fois toutes les nouvelles échangées et quelques discutions par-ci et par-là qu'Airi reposa son téléphone sur sa table de nuit et se dégagea de sa couette. Il faisait tout de suite plus froid ! La jeune fille, après quelques bâillement et itérations alla ouvrir les rideaux de sa fenêtre pour découvrir le temps d'aujourd'hui : Soleil ! Cela la mettait de bonne humeur mal grès toute la neige qu'il y avait encore.

Le temps qu'il faisait dehors avait vraiment beaucoup de répercutions sur le morale de la jeune fille. Il n'avait pas fait très beau ces derniers jours, et Airi n'avait plus vraiment eu envie de sortir même s'il le fallait. En plus avec ses activités qui ne finissaient plus, elle n'en voyait pas le bout. Alors qu'aujourd'hui, il faisait un beau soleil. Il avait réchauffé le cœur de la jeune fille qui prit un gilet et l'enfila rapidement avant d'aller dans la cuisine pour faire son petit déjeuné. Aujourd'hui c'était céréale, jus d'orange et fruit ! Que de bonnes choses pour commencer une journée dans la bonne humeur. Elle prit soin de tout bien préparer puis alla se poser sur sa petite table avant d'allumer la télévision et de commencer à manger.

Après le rituel le plus sacré au monde qu'est MANGER, Airi débarrassa sa table et retourna dans sa chambre prendre quelques affaires ainsi qu'une serviette propre. Elle déposa le tout dans sa salle de bain et retourna dans la pièce où elle dormait pour prendre une station pour pouvoir écouter les chansons de son I-Pod tout fort. C'est vraiment pratique d'avoir un truc comme ça chez soi. Pas besoin de poste radio. Elle choisit sa playlist intitulée "Douche ♥ ♥ ♥ " avec plusieurs titres du moments avec ces groupes favoris tel que ceux du Hello! Project, de la Jonnhy's et de SNSD, ce groupe coréen qu'elle adorait. Sa douche ne dura qu'une demi heure, pas grand chose, elle avait fait mieux dans sa vie. Mais aujourd'hui elle n'avait pas trop envie de rester dans sa douche, elle voulait... Sortir ! Aller voir le soleil et les rues de Tokyo. Faire une ballade quoi. Elle sortit rapidement de son jet d'eau chaude pour s'envelopper dans sa serviette et s'essuyer. Elle prit ensuite ses habits, qu'elle avait si bien choisit, et les enfila rapidement. Aujourd'hui, elle avait mit une tunique rose claire avec une ceinture noire et un short de la même couleur ainsi qu'un collant assorti à sa tunique. Elle se redirigea vers son placard et prit des chaussures : De simple ballerines noires. Elle enfila une veste et un espèce de béret. Il fallait se faire discrète. Elle prit simplement son I-Pod et partit dans les rues de Tokyo tranquillement en écoutant sa musique.

Airi est une de ses personnes qui ne peuvent pas vivre sans des écouteurs dans les oreilles, elle aime trop la musique pour ne pas en couter. Privez la de son I-Pod, je vous jure qu'elle fait une dépression. Bon peu être pas... Mais pas loin, d'accord ? En se baladant dans les rues, elle finit par arriver devant le stade, et comme à chaque fois qu'elle passait devant, elle entrait, elle se disait qu'elle aimerait énormément faire un concert dans un stade ! Que c'était son rêve. A chaque fois qu'elle y entrait, elle faisait un grand tour de chaque pièces et finissait par entrer sur le gazon mais là malheur, elle se fit reversé par un jeune homme dont elle ne put pas identifié l'identité puisque la soleil l'éblouissait. Son Ipod était tombé ainsi que son béret. Elle entendit une voix lui demander si elle allait bien. C'était surement la voix du jeune homme avec qui elle était rentrée en collision. Elle lui attrapa la main en lui répondant :

« Oui tout vas bien, Merci, et de votre côté ? »

O
ui, elle était très poli, mais il valait mieux. Quoique trop l'air pouvait faire paraître un sentiment d'hypocrisie. Elle se releva et ramassa ses objets personnels.

_________________

ガチンコでいこう ___ Buono! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Re: Courir, ça a du bon(pv n'imouto)   Dim 2 Jan - 14:34

C'est fou comme un fait peut rapidement vous faire penser à un autre sans crier gare. Je viens de percuter une jeune fille de plein fouet. Et cela me rappelle lorsque nous étions à l'école primaire avec Hoshi. Elle avait six ans et moi dix. Nous n'étions donc pas dans la même classe mais n'étant plus en maternelle, nous jouions dans la même cour de récréation. J'aimais beaucoup le sport avec mes amis. Je jouais au foot bien sûr et j'aime toujours ça mais bon...aimer est peut-être un bien grand mot. J'ai toujours aimé courir en revanche. Cela m'aide beaucoup afin d'évacuer mon stress. Et oui, mine de rien, je suis assez stressé. Ce jour-là, un camarade de classe m'avait défié à un course. Donc moi, ni une ni deux, je me suis précipité dehors afin d'y respirer de l'air frais et nous nous sommes donc mis à courir en riant comme des petits fous.D'un seul coup, j'ai entendu le cri effroyable venant de la gorge de ma petite soeur et tout le monde s'était tu. Je venais de réaliser ce que je voyais. Un gamin avait envoyé avec une force stupéfiante son ballon rempli à bloc sur ma petite soeur. Mon sang n'a fait qu'un tour. Il était trop choqué pour s'excuser et moi je l'étais trop que pour le laisser s'en tirer à si bon compte. Je l'ai empoigné par le collet en le regardant de manière sévère. Ma petite soeur a finalement repris connaissance à l'hôpital avec un léger traumatisme crânien mais tout de même, la pauvre petite. En plus ce n'était absolument pas de sa faute, les gamins se disputaient toujours pour le terrain, du coup, certaines équipes jouaient en plein milieu de l'espace prévu pour les autres jeux des enfants.

Tiens, en parlant de cela...que fait-elle ici ? Je parle de la jeune fille que j'ai bousculée. On dirait qu'elle n'est pas venue pour faire de l'athlétisme. J'ai bien envie de lui crier dessus un bon coup, mais cela serait stupide. Elle a certainement eu plus peur que moi...et bien qu'elle dise le contraire, sa chute a dû lui faire bien plus mal qu'à moi. Une fois qu'elle a pris la main que je lui tendais, je la hisse vers moi. Elle est vraiment légère cette enfant. Elle me demande si tout allait bien de mon côté aussi et j'acquiesce en souriant, ne pouvant m'empêcher d'émettre un petit rire:

" Oui, tout va bien. Je n'ai rien de cassé comme tu peux le constater. Je suis solide. Mais que faisais-tu en plein milieu du stade ? Ce n'est pourtant pas un endroit où l'on va sans l'envie ou le besoin de faire de l'athlétisme... " c'est curieux, elle me rappelle quelqu'un, mais je n'arrive pas à savoir qui. Bah tant pis, cela me reviendra. Par contre, puisqu'on en parle, elle a vraiment le même regard qu'imouto...un regard qui donne l'envie de protéger celle à qui il appartient. Je secoue légèrement la tête et quelques mèches châtain de ma chevelure mouillée retombe devant mon front. Je dois bien l'avouer, ce n'est pas très appétissant mais ce n'est pas un lieu pour faire causette de toutes les manières. Je m'étire avant d'aller chercher mon Ipo et je remarque un autre qui a valsé quasiment à côté du mien, je le lui tends, en apercevant que la musique continue de tourner et qu'étant tous les deux seuls dans cet endroit à cet instant précis, cet appareil ne peut être que le sien. Alors ça...elle aussi sort avec son Ipod où qu'elle aille ? Et bien, je crois que nous avons un point en commun. Et comme je n'ai rien à faire de la journée à part aller chercher Hoshi en fin d'après-midi à la sortie du lycée...
:

" Pour m'excuser de t'être rentrée dedans, est-ce qu'un thé te ferait plaisir ? Ou autre chose...je ne suis pas un malade tu sais ! Donc si tu veux bien attendre, je connais un bon salon de thé. Tu ne dois rien craindre puisque j'y emmène souvent ma petite soeur...elle doit avoir plus ou moins ton âge...! Au fait, je ne me suis pas présenté. Minamoto Masaru ! Enchanté. "

Ca y est, elle doit me prendre pour un malade, c'est sûr. Mais je suis sincère, comment le lui prouver ? Bon ce n'est qu'une inconnue mais en trainant seule ici, elle est aussi comme un oiseau pour le chat. D'autres athlètes vont venir s'entraîner d'ici peu et en général, ils ne sont pas très gentleman. Mais en tous les cas, je me souviendrais toujours de la fois où Hoshi m'en a voulu quand elle a commandé du thé Senburi. Je lui ai répondu que c'était du thé vert lorsqu'elle m'a demandé ce que c'était mais j'ai omis-volontairement bien sûr, une petite blague ou l'autre ce n'est jamais bien méchant- de lui dire qu'il était aussi connu pour être hyper amer ! Sa tête quand elle l'a bu ! C'était à mourir de rire mais ensuite, je lui ai payé un bon thé à la menthe avec un parfait à la fraises et là, tout a été oublié, ma farce comme le goût amer et persistant du Senburi. Les rares émissions dans lesquels j'ai participé ont été assez amusantes et étaient présentées sous forme de jeu durant lequel le perdant devait boire ce thé ou arriver à choisir à la méthode de la " roulette russe " une pâtisserie ou l'autre n'en contenant pas !


Quand j'y pense, tous mes bons moments se sont tous quasiment passés avec Hoshi. Bien entendu, il ne faut pas non plus dire que je confonds tout, bien au contraire. Elle est ma petite soeur mais c'est tout. Et un jour je trouverais la femme idéale mais je continuerais à aimer Hoshi tout autant qu'avant. Mais bien sûr, elle grandit. C'est difficile à admettre mais elle change et je devrais changer la manière de lui montrer mon amour au fil de son changement. C'est normal après tout. Plus que normal je dirais: naturel. Oui mais seulement, je ne suis pas certain d'y arriver, pas maintenant en tous les cas.

hj: sorry pas d'inspiration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuki Airi
IDOLE by HELLO!PROJECT
Member of °C-ute
avatar

Messages : 183
Vit à Tokyo depuis : 10/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Courir, ça a du bon(pv n'imouto)   Dim 2 Jan - 15:35

Croyez-moi, Airi se souviendra de sa petit visite et surtout de faire attention à bien regarder à gauche puis à droite pour entrer dans le stade, au cas où elle se ferait percuter par un jeune homme. Enfin, elle n'avais rien de casser, elle était bien tombé et heureusement. Elle n'avait pas besoin d'une fracture ou d'une blessure en ces temps-ci. Car comme vous l'avez compris, elle était débordée cette petite ! Mais bon passons un peu, il y a plus important à traiter, comme le fait qu'elle, Airi Suzuki, une Idole reconnue par la plus part des Japonais soit en face d'un inconnu. Valait mieux éviter ce genre de position quand on était une Idoles du Hello! Project : Il était strictement interdit de trainer avec des garçons en publique, car si on se faisait voir par quelques journalistes, l'affaire au niveau du Hello! Project était vite classé : Le membre en question était viré. Génial non ? Oui, je trouve aussi, la barre est placé un peu haut, mais que voulez-vous, nous n'allons pas refaire les lois. Le jeune homme aida Suzuki-chan à se relever et lui demanda si tout allait bien. Elle répondit qu'elle n'avait rien, elle était bien tombée et lui demanda si de son côté aussi, tout allait aussi bien qu'avant leur... rencontre. Heureusement tout allait bien, en même temps, il n'est pas tombé... C'est vrai qu'Airi n'a vraiment aucun équilibre, par conséquent, elle était obligé de tombée. Le jeune homme lui demanda aussi ce qu'elle faisait dans la stade. Elle se sentit rougir, ce n'était pas correct de dire qu'elle venait pour regarder un énième fois le stade dans lequel elle voulait chanter, sachant qu'en plus, elle ne devait pas dire qu'elle était une chanteuse. Elle remit son béret en place, histoire de se cacher un peu puis répondit :

« Tant mieux. Et bien, j'aime bien venir regarder ce stade, il est tellement grand, il m'impressionne... Je sais, c'est un peu inutile, mais bon. Je pense qu'il ne faut pas chercher. »


E
lle fit un petit sourire. Le jeune homme n'était pas rester devant elle pendant qu'elle parlait. Elle fut un peu surprise de ne pas le voir quand elle remit la tête à l'endroit où elle aurait du trouver le regard du jeune homme. Oui, en parlant du stade, elle s'était sentit obligé de le regarder, de faire un grand tour. Mais passons, où était-il ? Elle fit un tour sur elle même puis le vit, il était aller chercher son I-Pod. Et par la même occasion celui d'Airi qui était tombé à côté, elle alla vers lui pour récupérer celui que lui tendait le jeune homme c'est à dire le sien. Elle le verrouilla en faisant attention à ne pas laisser la musique partir. Elle le remercia encore une fois puis elle l'écouta lui proposer d'aller boire un thé. Oh ! Oui ! Boire c'est presque comme manger, et étant une BUONO!, elle se doit de respecter et d'accepter tout ce qu'il y a de bon à Boire & Manger. Une proposition comme ça ne se refuse pas. En plus, elle n'avait pas à faire à n'importe qui ! Minamoto Masaru ! Non mais vous y croyez ? Elle écoutait quelques chanson des Hey! Say! alors elle le regarda, encore et encore puis lacha l'affaire et prit la parole à voix basse :

« Wouaaa (soulagement) ! Heureusement que je suis tombée sur lui ! »

C
es paroles était destinée à elle-même ! Il n'allait rien lui arriver avec ce gars là, elle savait qu'il était du même milieu d'Idole qu'elle. Se fut donc un grand soulagement. Elle reprit sa voix normale, enfin elle ne crie quand même pas :

« Ne te sens pas obligé de m'offrir un thé, même si j'accepte grandement ta proposition, ça me fait plaisir de te rencontrer, je suis Airi Suzuki. »

E
lle lui refit un sourire avant de confirmer qu'elle l'attendrais. En même temps, il venait de se faire un séance de sport, après la jeune fille ne savait pas depuis combien de temps il courrait, mais ça devait quand même faire un moment vu comme il transpirait.

_________________

ガチンコでいこう ___ Buono! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Re: Courir, ça a du bon(pv n'imouto)   Lun 3 Jan - 18:24

Il est parfois dur, lorsqu'on est un mec, de prouver qu'on n'est pas un malade. Après tout, chaque sexe à ses stéréotypes, qui malheureusement, en général, peuvent s'avérer vrai. Par exemple, les filles peuvent être à la fois sournoises et lâches, surtout entre elles. Et les mecs sont en général portés sur la chose si vous voyez ce que je veux dire. Je tiens à préciser que je suis loin d'être un Saint. Comme tout mec qui se respecte, j'ai des envies et je n'en ai pas honte. Je les assume complètement. En même temps, il faut bien dire que les assumer implique de ne pas les faire passer avant toute chose dans pas mal de moments. Et je sais me tenir moi. Rien que les animaux, avec leurs pulsions, peuvent se faire du mal entre eux, et même en étant subjectif, la notion de mal est posée lorsqu'il y a un acte visant à blesser l'autre. C'est ainsi. Et je n'ai aucune envie de blesser qui que ce soit. Beaucoup d'être humains le font malheureusement, mais je ne suis pas " tout le monde " comme je me plais à le dire. Donc, tout cela pour dire que même si je le voulais, je ne ferais aucun mal à la demoiselle se tenant devant moi. En plus, certes, elle est très mignonne mais elle est vraiment trop jeune pour moi. Enfin bref. Je secoue la tête. Ce n'est pas le moment de philosopher.

La demoiselle se cache derrière son béret qu'elle vient de ramasser. Je me demande bien pourquoi après tout mais ce ne sont pas mes affaires comme dirait l'autre dans ce genre de cas. Alors je ne lui demande rien. La jeune fille me répond en disant qu'elle aime regarder ce stade car il l'impressionne. D'une certaine manière, je comprends ce qu'elle veut dire et là, cela m'échappe:

" Oui, je comprends ! Cela ferait une bonne place pour un concert en plein air ! " ensuite elle se mit à parler à voix basse, j'ai à peine entendu le son feutré de sa voix alors ne me demandez même pas ce qu'elle était entrain de chuchoter ! Ensuite elle dit qu'elle acceptait avec joie ma proposition mais que je n'avais pas à me sentir obligé de l'inviter et après quoi, elle se présenta sous le nom de Suzuki Airi. Su...zu...ki Ai...! Cela me revient à présent, ma soeur lit tous les magazines des BUONO! Ce sont quasiment elles qui lui ont donné l'envie concrète de devenir une véritable idole. Et bah ça !

" Je t'invite alors ! Tu veux bien m'attendre ? Je fais encore un tour avant d'aller me doucher et je suis prêt. Au pire, rendez-vous d'ici vingt minutes au salon de thé "Shizuku" à Shibuya. Dis, tu ne serais pas Suzuki l'idole ? Excuse moi de mon manque de discrétion mais ma petite soeur est une fan inconditionnelle des BUONO! ! Je peux avoir un autographe s'il te plait ? Je ne veux pas t'obliger hein ! Mais elle a tous les magazines de ton groupe déjà parus et recherche même tout ce qui est introuvable ! On peut vraiment dire que c'est votre fan inconditionnelle ! "dis-je avec un petit rire.

hj: Sorrrrrrry imouto, grand et gros manque d'inspi XD T___________T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuki Airi
IDOLE by HELLO!PROJECT
Member of °C-ute
avatar

Messages : 183
Vit à Tokyo depuis : 10/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Courir, ça a du bon(pv n'imouto)   Sam 8 Jan - 16:56

Airi n'était pas certaine d'avoir très bien percuté ce qu'il avait répondu. Il avait dit que le stade dans lequel ils se trouvaient en ce moment même était une bonne place pour faire un concert en plein air... Mais oui, c'est ce qu'il pensait aussi ! La chance ! Elle n'avait pas vraiment des gouts bizarre comme lui disait certaines de ces collègues : "Airin, tu ne crois pas qu'un stade se serait trop dur à aménagé ? Vaut mieux rester dans nos petites salle de concert et être au chaud non ?" ou encore : "T'as vraiment que ça à faire de penser de choses impossible, tu sais bien que ça se fait en Europe et aux USA, mais nous n'y sommes pas et puis... Il faudrait beaucoup de monde." Donc, ça lui faisait de bien d'entendre quelques lui dire que c'était une place parfaite pour faire des concerts. Elle lui retourna un sourire avant de se présenter. Elle avait a faire à un certain Masaru Minamoto. Son nom lui disait quelques choses, mais ce n'était aps le moment fait pour parler de cela car elle, elle avait été démasqué, il l'avait reconnue.

En même temps, reconnaitre Airi Suzuki n'était pas un grand exploit, mais bon, elle s'en fichait vu qu'à priori, lui, n'était pas un grand fan des °c-ute ou des Buono, mais sa sœur en était une. Du coup, elle remit son béret correctement, elle n'avait rien à craindre. Elle pouvait accepter son invitation avec confiance.

« Un autographe ? Bien-sûr, mais vu comme ta sœur est une fan, il vaudrait mieux lui faire sur quelques choses de beau. Et vu que j'accepte volontiers un petit thé en ta compagnie dans une vingtaines de minutes, j'ai tout à fait le temps d'aller lui chercher un petit quelques choses des Buono! dans mon appartement. »


D
onc, la petite sœur de ce Johnny's Kitai allait être une grande chanceuse ! Ce n'est pas tout les jours qu'on a le droit à un autographe d'Airi sur une une choses sortant de son appartement. Il lui fallait quelques choses de très bien à cette petite, qu'elle n'aurait. Mais c'est toujours problématique quand on ne sait pas ce que les fans n'ont pas. Souvent ils se présentent avec un achat qu'ils ont choisit pour recevoir la signatures de leurs idoles, mais là... Elle réfléchis donc à ce qu'elle avait sortit dernièrement avec les Buono!. Elles allaient sortir un nouveau single, mais il n'existait toujours pas en CD. Elle prit donc la décision de lui offrir le Photobook Rock & BUONO! 3, celui de leurs dernière tournée qu'Airi appréciait beaucoup. Après, elle lui ferait une spéciale dédicace... Oui c'était une bonne idée qu'elle avait là. Elle regarda donc le jeune homme et lui dit :

« Bon aller, jvais aller faire un petit aller retour à moi chez-moi. A tout à l'heure. Au café comment déjà ? Je sais j'ai une mémoire assez courte... Ne m'en veux pas... »

_________________

ガチンコでいこう ___ Buono! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Re: Courir, ça a du bon(pv n'imouto)   Sam 8 Jan - 18:45

Lorsque Hoshi a commencé à connaître les BUONO!, c'était lors des débuts de ceux-ci. Il s'en souviendrait toujours. Après un bain où elle avait voulu que son nii-chan lui sèche les cheveux, elle était arrivé, les cheveux encore humides en l'attendant tandis qui lui préparait une tasse de lait chaud, comme s'il s'occupait d'une petite princesse. Bien entendu, le jeune homme l'aime telle qu'elle. Peut-être un peu trop. Mais après tout, il sait qu'elle le mérite. A cette époque, il allait bientôt devoir quitter la maison familiale mais là n'est pas la question. Donc, le jeune homme se souvient encore de ce jour où elle était arrivée en pyjama et peignoir de couleur framboise. Ses cheveux humides reposaient délicatement mais un peu en désordre sur ses épaules. Il était arrivé en lui servant son lait chaud tandis qu'elle regardait une chaîne comme " Music Station " ou quelque chose du genre. Il lui avait demandé d'attendre dix minutes le temps qu'il prenne sa douche. Elle avait approuvé d'un hochement de la tête et semblait absorbée. Les KAT-TUN ou un groupe du genre était entrain de se produire sur scène.

Et pendant que Masaru se lavait les cheveux, elle s'est mise à hurler. A un tel point que son frère, inquiet, a sauté hors de la douche et a failli glisser au passage sur un savon qui trainait, comme dans les gags. Il avait vite noué une serviette autour de sa taille histoire de ne pas effrayer sa jeune soeur avec ses attributs masculins et était arrivé dans le salon. La jeune fille était quasiment en transe devant un groupe de demoiselles qui chantaient et dansaient. Elle en fixait particulièrement deux ou trois en avant-plan. Et parmi ces jeunes demoiselles figuraient bel et bien la jeune Suzuki Airi.

---------------------------------------------------------------

J'ai toujours rêvé de faire un jour un concert dans un stade. Après tout, même les Japonais en font maintenant ! Cela doit être géant, même sous la pluie ! Mais je n'ai jamais osé l'avouer car les rares fois où je l'avais fait, mes seniors et même les juniors m'ont fait remarqué qu'à mon âge, rêver d'être un Johnny's était déjà suffisant et que je n'avais qu'à arrêter d'espérer. Alors je me suis tu en cachant ce rêve tout au fond de moi. Au pire, je serais athlète. Ce n'est pas pour me vanter mais j'ai la condition physique adaptée à ce genre de courses et en plus, j'aime ça. Je ne cours pas par obligation mais par passion. Alors je sais que même en ratant mon rêve de devenir une idole, il m'en restera toujours un. Cela me console mais, d'une certaine manière, cela me rend plutôt triste car j'ai la mauvaise impression que je laisserais tomber, des deux, le vase le plus fragile, le plus rare au monde et le plus précieux à mes yeux. Enfin bref, là je vais tout faire pour devenir une idole. Ainsi, j'augmenterais mes chances de ne rien regretter !

Ainsi, lorsque la jolie demoiselle lui proposa avec une gentillesse tellement adorable qu'elle en fut attendrissante, d'aller, pendant les vingt minutes précédant celles où il lui offrirait un thé, à son appartement lui chercher quelque chose appartenant aux BUONO! elles-mêmes, je fus à deux doigts de la prendre dans mes bras. Mais je me retins de justesse heureusement. Vous savez, quand ma soeur a crié, un soir où j'étais dans ma douche, c'est parce qu'elle était fascinée par les BUONO! qui faisaient leurs débuts, en particulier de certaines d'entre elles dont celle qui se trouve juste devant moi ! J'étais en colère au début. Elle m'avait inquiété pour rien et en plus, j'ai failli glisser et me faire très mal. Ainsi, on s'était engueulés pour l'une des premières et des dernières fois de toute ma vie, et donc de la sienne aussi. Mais le soir, au repas, lorsque j'ai été cherché le dessert, elle m'a suivi et pris dans ses bras. Elle m'a expliqué que ces idoles étaient devenus, en un clin d'oeil, comme une espèce de coup de foudre, ses " senpai ", ses modèles féminins, comme les soeurs qu'elle n'avait jamais eues et qu'elle n'aurait jamais. Au lieu de mal le prendre, j'ai souri, je lui ai rendu son étreinte et je lui ai promis que si un jour je faisais partie du milieu, je lui rapporterais tout ce qu'elle voudrait sur les BUONO! et tout ce qu'on peut encore imaginer en rapport avec ces jeunes filles talentueuses et au physique pas désagréable à regarder. Enfin bref. Alors là, j'ai l'occasion de tenir ma promesse et la jeune demoiselle ne l'a pas rejetée...encore mieux, elle a agrandi mes espoirs !


" C'est très gentil à toi, merci du fond du coeur ! On ne vit malheureusement plus sous le même toit mais je la vois encore et cela la touchera beaucoup ! Je vais terminer un tour et je vais me dépêcher de me doucher. Merci beaucoup ! Tu ne t'imagines pas à quel point elle va en être folle de joie...non, heureuse serait le terme ! Oh...merci beaucoup encore une fois ! Et c'est le salon de thé " Blue Flowers "* "


hj: * Nom inventé, aucun commentaire, il m'est venu tout seul XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuki Airi
IDOLE by HELLO!PROJECT
Member of °C-ute
avatar

Messages : 183
Vit à Tokyo depuis : 10/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Courir, ça a du bon(pv n'imouto)   Mer 19 Jan - 21:30

SUITE DU RP ♥
Désolé pour le retard ♥

_________________

ガチンコでいこう ___ Buono! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Courir, ça a du bon(pv n'imouto)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Courir, ça a du bon(pv n'imouto)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo - My Idol's Lifestyle :: • Tokyo ~♥ :: Shibuya ~• :: Stade-
Sauter vers: