AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Minamoto Masaru(finished)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Minamoto Masaru(finished)   Sam 1 Jan - 19:49



Minamoto Masaru
feat Takaki Yuya




PHOTOS D'IDENTITÉ



CARTE D'IDENTITÉ


    Nom : Minamoto(みなもと) ce qui signifie “source”
    Prénom(s) :Masaru(まさる) suffira, cela signifie “doux/elegant” (et ne l'appelez jamais "saru")
    Age :20 ans
    Date de naissance : 8 Mars 1990
    Lieux de naissance : Osaka
    Origine(s) : Japonaises mais il a des origines italiennes très lointaines dans la famille de son père
    Orientation sexuelle :Hétérosexuel


    CARTE PROFESSIONNEL


    Agence de production : La Johnny’s Kitai
    Début :En 2009
    Groupe principal : /
    Unit ou Sous-Groupe : Johnny’s Junior









MA VIE :
« Tout le monde à quelque chose à raconter... ♥»





Jamais je n’aurais imagine une telle chose. Lorsque j’ai pris ma petite soeur dans mes bras, j’ai compris. La jalousie du grand frère que je ne comprenais pas lorsque je la voyais dans les films allaient m’arriver. C’était certain car j’avais dans mes bras ce petit bout de chou si fragile que je n’allais plus jamais lâcher. Ses grands yeux n’étaient pas encore semblables à du chocolat fondus dans lesquels se seraient glissés des éclats de caramel fondant.Comme tous les nouveaux-nés, ses yeux étaient bleus. Mais d’un bleu profond et scintillant. Un léger duvet d’un brun foncé enchanteur recouvrait avec douceur son petit crâne rose. Sa peau était si lisse, si douce, son petit visage jouflu… ! Elle pleurait mais une fois dans mes bras, elle s’était mise à rire, d’un éclat brillant comme la surface polie d’un miroir sans traces. Je ne pouvais rien dire, quelque chose avait serré mes cordes vocales entre elles. Je n’écoutais plus rien, je ne respirais plus…la vie de cette petite chose m’était déjà tellement précieuse sans la connaître. Un nouveau bonheur m’envahissait, afin d’occuper tout mon être. Malgré mes petites inquiétudes naissantes de grand-frère, je respirais plus librement que je ne l’avais fait. J’étais le grand frère d’un Ange tombé du ciel afin de me rendre la vie plus douce. J’avais regardé le calendrier, une case indiquait « 24 Avril 1994. »Je venais d’avoir quatre ans. Pourtant, tous ces sentiments, je les ai vraiment portés dans mon cœur. J’aimais ma petite sœur, et je me suis promis à ce moment-là de la protéger le plus possible, coûte que coûte.

Je ne jouais même plus avec mes copains. A vrai dire, ils étaient un peu jaloux de moi, parce que j’avais une petite sœur adorable, qui jouait tout le temps avec moi en me suivant comme un petit poussin « Masa onii-chan ! Oniiiiii-chaaaan ! Asobitayo ! Asobitai ! ». Mais ils étaient également jaloux d’elle car je ne m’occupais plus trop d’eux. Mais à cet âge-là, l’amitié revient aussi vite qu’elle s’en est allée. Ils étaient également jaloux de notre relation. Il est vrai que nous avions les mêmes goûts, rien que pour les glaces et les fruits. Et nous chantions beaucoup ensemble, en se tenant la main mais très rapidement, c’est devenu ma première passion.

Ma mère nous a toujours très bien élevés. Mon père aussi mais il retombait trop souvent sur ma petite sœur. Maman m’a raconté leur rencontre. Ou plutôt, elle l’a raconté à ma petite sœur qui, lors de son sixième anniversaire, a dit qu’elle voulait savoir comment ils s’étaient rencontrés. J’étais à côté et j’écoutais le plus discrètement possible sans savoir pourquoi je me cachais. Pour faire court, maman était une espèce de Cendrillon comme on en voit malheureusement trop. Personne ne faisait attention à ses malheurs car c’était courant, à l’époque, d’avoir un père accro à la boisson. Maman l’a raconté de manière douce et simpliste pour ma petite sœur mais la vérité était là. Son père était alcoolique et la battait. Un jour, maman s’est enfuie avec sa propre mère qui a monté un cabaret. Un grand directeur dans une agence de pub dans le doute l’a remarqué. Il venait de reprendre les affaires de son père et cela lui avait donné l’envie de s’enfuir. Envie qui l’a passée lorsqu’il a écouté maman chanter. Mais maman a eu un cancer de la gorge et, bien que guérie, elle a dû arrêter toute activité. Mon père la prenait toujours en exemple car il disait que ce n’était pas un métier d’être chanteur. Et je l’ai cru. Mais pas Hoshi, ma sœur. Ils se sont mariés et trois ans plus tard, ils ont attendu un enfant. Ils m’ont appelé Masaru. Au début, ils n’avaient pas l’intention de m’appeler comme ça. Ils avaient décidé de me prénommer « Satoru » mais en me voyant ainsi, sortant du ventre de ma mère, je leur ai inspiré ce mot. Ou du moins, c’est ce que maman m’a dit. Papa, qui a fait son gros dur, ne me l’a jamais confirmé lorsque je lui ai demandé si cela était vrai. Depuis, je ne lui en ai plus jamais parlé.

Je suis rentré dans un collège privé à mes douze ans. J’aimais beaucoup ma petite sœur, encore et toujours, elle venait de fêter ses huit ans et était resplendissante. Déjà à son âge, elle en faisait tourner des têtes. Malheureusement, je n’habitais plus à la maison. Je ne m’étais pas enfui de cet endroit. Mais j’en avais envie. Je ne voulais pas abandonner ma sœur mais mon père m’avait interdit de revenir. Selon lui, j’avais causé son divorce en le surprenant au lit avec « Dylan », sa secrétaire qui m’offrait toujours des bonbons quand j’allais la voir deux ans auparavant. Leur liaison avait commencé au même moment « Vous êtes gentils de venir voir mon fils. » « Voyons, il s’embête dans cette grande agence. » mon père m’emmenait toujours au boulot avec lui. Dylan était nouvelle dans l’agence mais est vite montée en grade et est devenue l’assistante d’Akira, le meilleur ami de mon père dans la boîte.

Je vivais donc avec ma mère. Malheureusement, lorsqu’elle est retournée avec lui deux ans plus tard, j’ai cru que le monde s’arrêtait de tourner. Mais j’étais heureux pour une chose. En effet, papa allait de plus en plus mal et, lors d’une de mes dernières visites, il a osé lever la main sur elle et je me suis emporté. Hoshi rêvait de devenir une idole et moi, j’avais abandonné cette idée. Mais heureusement, maman revenant à la maison(surtout par souci de santé et naïveté, ce pouquoi je lui en ai le plus voulu), il oserait peut-être moins lever la main sur elle. J’avais donc quatorze ans et je fus livré à moi-même. J’ai habité chez un copain de collège à cette époque-là, le fils même d’Akira. Le monde est petit. Je me suis mis à aller de plus en plus mal et mes notes ont suivi le mouvement ! En effet, Dylan était toujours la maîtresse de mon père, j’en avais la certitude, mais elle s’était mariée à Akira cette année-là et a refusé de continuer à travailler. Elle m’appelait encore avec sa voix mielleuse « Je suis heureuse d’habiter ici avec Masaru et ton fils. Je les connais depuis si longtemps, ce sont un peu comme mes enfants maintenant. »
Très vite, Akira, pourtant au courant de mon histoire, a cru que Dylan avait changé et on s’entendait donc de moins en moins bien. Mais cela a pris du temps pour détruire notre amitié. A dix-sept ans, j’ai pris un travail à temps partiel, serveur dans un bar, et je pensais récolter assez d’argent pour payer mes études ainsi que mon loyer. J’aimais encore chanter mais je ne le faisais que lorsque j’étais seul ou au karaoke avec ma bande de copains. Et cela s’arrêtait là. J’allais bientôt finir le lycée et j’étais trop âgé que pour devenir une idole. Deux ans se sont ainsi écoulés, renié par mon père, ne voyant que rarement ma mère et ma petite sœur adorée, ne voyant celle-ci que lorsque je pouvais aller la chercher à la sortie de l’école, je me suis promis de dépasser le vieux dans son propre domaine. J’allais devenir agent publicitaire et me payer de bonnes études. J’ai changé de boulot pour devenir « hôte » et cela marchait. Même si j’avais dix-neuf ans et que j’accumulais du retard, j’étais bien payé et j’allais réussir mon concours d’entrée en espérant pouvoir concilier mes études et mon boulot. Ces nanas m’énervaient parfois mais à part cela, ce métier était assez divertissant. Mais j’ai reçu une drôle de lettre en rentrant dans mon studio. Je n’arrivais pas à y croire. Ma sœur, fan d’un groupe appartenant à la Johnny’s Entertainment avait envoyé ma candidature ainsi que mon dossier complet. J’avais envie de tout mettre à la poubelle mais une brusque joie m’envahit. Ne pouvant me décider à me rendre à cette audition en vue de mon âge et de mes projets, j’ai laissé traîner la feuille sur la table basse du salon.

Un samedi soir, j’ai été à la salle d’arcades avec deux potes lorsque j’ai vu un attroupement de mâles en chaleur autour d’une belle jeune fille…ma sœur ! Elle venait d’entrer au lycée et avait apparemment beaucoup de succès. J’allais le plus souvent possible la chercher à la sortie de l’école, pour la voir et également pour la protéger le plus possible des pervers. Mon sang n’a fait qu’un tour et je l’ai empoignée. Une fois dehors, tout s’est éclairci :

« NII-CHAN ! Tu me fais mal. »

« Gomene. Mais que faisais-tu dans un endroit pareil ? Une lycéenne n’a pas sa place dans ce lieu ! »

« Je le sais mais toi oui. Et je te cherchais. Tu aurais préféré que je vienne dans ton bar d’hôtes ? » je remarquais avec effroi un bandage retenant son bras droit et un pansement blanc collé sur une bonne partie de sa belle joue. Même avec cela, elle restait splendide :

« QUE T’EST-IL ARRIVE ? »

« C’est papa. Je suis rentrée dans le club de photo au lycée et on m’a prise comme modèle. Les journaux se vendent bien mais papa est tombé sur un et a disjoncté. Il a commencé à me tabasser. Il avait encore bu plus qu’un verre de trop. Maman a essayé de le calmer et a fait une chute dans les escaliers. Elle va bien mais elle a une jambe cassée. Et elle n’ose rien dire. Sauve-moi. Ces photos n’avaient rien de louche ! Je t’assure ! »

« Je te crois. » je contenais ma rage avec difficulté.

« Nii-chan, deviens une idole s’il te plait. »

« Je n’ai même pas préparé l’audition. »

Pourtant, le matin-même, j’y suis allé. Après tout, des amis m’avait quelque peu inité au hip-hop depuis le collège et j’aimais ça. De plus, si je me faisais remballer, j’aurais au moins été à cette audition dont rêvait tant ma sœur ! Alors j’y suis allée et avec grand étonnement, je suis allé en final. Mais la plupart étaient plus jeunes que moi et ont ri de me voir participer à cette audition de Johnny’s Junior. Je me suis emporté et me suis enfui. Seulement, avec tout ce tumulte, j’avais oublié de remettre mon badge. J’y suis retourné et un membre du jury lui-même me l’a repris et sermonné. J’avais la ferme intention de ne plus revenir dans le coin mais avant de partir, il m’a demandé de revenir le lendemain à la même heure. Et, je sais que cela est difficile à croire, mais je suis devenu Johnny’s Junior malgré les railleries qui ont fini par cesser.

Je suis finalement rentré à l’université dans la même année tout en combinant cela avec mon statut de Johnny’s Junior. J’ai dû arrêter mon petit boulot mais j’ai accepté l’aide de ma grand-mère, qui m’avait supplié pour la énième fois de lui faire confiance et de m’aider à réaliser mes rêves. J’ai encore refusé d’aller habiter chez elle mais j’ai accepté son offre. J’ai aujourd’hui vingt ans et j’espère être bientôt affilié dans un groupe !




MON CARACTÈRE
« Parce que je suis unique ! »





Qualités & Défauts

« Dur à l’extérieur, extrêmement tendre à l’intérieur. »
Gentil...! Voici comment on pourrait qualifier Masaru. Il n'est en aucun cas de ces gars qui se la pètent à cause de leur succès. Au contraire, je ne dirais pas que Masaru a peur que son succès arrive, il a surtout peur de prendre le gros cou mais, de ce côté là, je vous rassure, il n'y a aucun risque. Il aime à la fois la simplicité et l'excentricité, c'est d'ailleurs toujours ce qu'il recherche en premier lieu chez une fille...!Enfin non, en deuxième lieu. Tout d’abord il aime les filles ordonnées et propres. Sans oublier que sa future copine se devra d’être un véritable cordon bleu. En ayant son estomac, elle aura une mainmise sur son cœur. Bon, il faut dire qu’il aime se la jouer, il fait un peu son « play-boy » mais reste toujours fidèle à lui-même et reste modeste dans des situations où on ne s’y attendrait pas. En plus, Masaru est un amour ! C'est un jeune homme extrêmement serviable. Il va voir une vieille dame traverser, il va l'aider sans rien demander et même toujours en refusant quelque monnaie sonnante et trébuchante. S'il voit quelqu'un qui se fait martyriser, il n'hésite pas à mettre sa popularité actuelle en jeu pour l'aider, même si en général, tout se termine plutôt bien, il faut l'avouer. Oui car en plus, Masaru a le don de toujours tourner en faveur certaines situations toujours plus délicates les unes que les autres, alors vous imaginez...! En plus, il est si adorable qu'on ne peut rien lui refuser. Mine de rien, même les mecs n'osent pas le toucher en présence des filles pour ne pas se faire mal voir.

Et pourtant, il sait se battre. Il se faisait assez souvent embêté, quand il était tout petit. Mais il a très vite appris à se défendre et surtout à défendre ce qui lui était cher par lui-même. Et son côté sportif l’aide encore pas mal pour se défendre ou au moins pour en intimider certains. Donc je disais que Masaru est un homme, un vrai, un gentleman quoi. Il aidera toujours tout le monde. En ce qui concerne les filles, bien sûr qu'un mastodonte ne lui conviendrait pas mais il est gentil avec tout le monde, tout en faisant attention que sa gentillesse quasi maladive ne joue de tour à personne.

A cela, se rajoute le fait qu’il est extrêmement énergique. Il bondit tout le temps comme s'il était monté sur ressort. Il aime sprinter, faire le fou et surtout, faire rire...! S'il n'avait pas une telle passion pour la musique, il serait devenu comique, sans aucun doute. En plus, comme il est très énergique, c'est un jeune garçon très flamboyant, surtout lorsqu'il est sûr scène, en plus du fait qu'il dégage une chaleur humaine sans égale, sur scène ou dans la vraie vie. C'est un garçon très naturel, vif et enjoué. Il n'aime pas faire du mal aux gens, surtout pas aux filles, mais aux mecs non plus. C'est un jeune homme très pacifique. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il dit que la paix dans le monde sera là demain, il est lucide, même très lucide et voit énormément de chose. Il a un très bon esprit critique malgré tout ce qu'on pourrait penser le concernant. Mais, paradoxalement, il sait comment être distant et ne s’en prive pas. Son côté chaleureux et énergique pourra parfois être remplacé par un caractère ou plus froid(lorsqu’il boude par exemple) ou plus posé, plus réfléchi. Et oui, Masaru est un garçon qui est également très doux. Il n'aime pas brusquer les gens, même si son côté " pile électrique " pourrait donner cette impression. En fait elle l'a donne, souvent à tort, ce qui peut souvent peiner notre jeune homme toujours si souriant à la base.

Malgré tout, comme insinué ci-dessus, le jeune homme possède un côté mûr, sérieux et réfléchi. C'est d'ailleurs ce qui fait de lui un bon penseur. Mine de rien, il sait se calmer car il aime que les choses soient claires et organisées. En d’autre aime planifier les choses en dépit de tout et quand il fait quelque chose, il y va à fond, ce qui implique le fait que notre Masaru dépense son énergie quotidiennement. Il aime beaucoup faire la fête aussi.

Il a aussi pas mal de défauts. Il est boudeur. Oui, très boudeur. Et lorsqu'il boude, inutile de vous évertuer à le réveiller, ça empirera. Mais comme il se remet souvent en question, ça s'arrangera toujours si vous êtes un(e) très bon(ne) ami(e) à lui. Ou même si vous êtes un parfait inconnu même si là, il y a moins de chance de se " réconcilier " avec lui, parce que Masaru est quelqu'un qui n'aime pas faire du mal aux autres mais qui a tout de même sa fierté assez haut placée, un orgueil assez développé malgré tout. Sinon, pour terminé, ce qui est amusant à savoir est son mode « cool ». En effet, il est capable de flipper à l’intérieur(il a peur des fantômes) et de ne pas le montrer en public. Oui donc en fait…il ne se la pète pas mais il se la joue un peu, nuance. Il fait très attention à son apparence !
Sinon, son caractère étant très complexe et difficile à cerner, il se peut que je n’ai pas été complète, précise ou que j’ai commis l’une ou l’autre petite maladresse. Alors que diriez-vous de vous en rendre compte par vous-même avec un petit rp ?






MOI, VÉRITABLEMENT
« Deux choses nous séparent : Les écrants de nos ordinateurs. »





Je m’appelle Arishia(mon prénom version Japonais), j’habite en Belgique, j’ai dix-sept ans et j’ai un emploi du temps assez chargé, néanmoins je ferais ce que je peux pour être active. Je suis passionnée par le Japon, le Théâtre et la Danse. J’aime bien le chant et j’adore écrire et lire. En gros XD. J’ai connu le forum sur un top-sit  !





Dernière édition par Minamoto Masaru le Sam 1 Jan - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuki Airi
IDOLE by HELLO!PROJECT
Member of °C-ute
avatar

Messages : 183
Vit à Tokyo depuis : 10/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Minamoto Masaru(finished)   Sam 1 Jan - 20:08

Welcome ♥ !
Ouais *O* Un Johnny's ♥ ! *Enfin des garçons ♥*

Ton histoire est génial ! *O*
E
nfin bon, Amuse toi bien parmi nouuus ♥

_________________

ガチンコでいこう ___ Buono! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Re: Minamoto Masaru(finished)   Sam 1 Jan - 20:11

Je suis une fille mais cela faisait si longtemps que je voulais jouer Takakiiiii *W* Mon Hey!Say!BEST préféré *W*
Merci beaucoup <3 Je suis contente que cela te plaise :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fukuda Mayu
Directrice duHELLO!PROJECT
et de la SM ENTERTAINMENT
avatar

Messages : 174
Vit à Tokyo depuis : 05/07/2010

MessageSujet: Re: Minamoto Masaru(finished)   Sam 1 Jan - 20:24

Bienvenue à toi !
Merci de t'être inscrite =D ♥

Tout m'a l'air Parfait ! Tu es donc directement validée ! ♥
Bon alors, si tu as besoin d'aide ou que tu as des questions/suggestions, n'hésite pas à demander au Administratrices.
N'oublie pas d'aller faire ta fiche de relation & de bien t'amuser parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minamoto Masaru

avatar

Messages : 70
Vit à Tokyo depuis : 01/01/2011

MessageSujet: Re: Minamoto Masaru(finished)   Sam 1 Jan - 20:26

Merci beaucouo *W* <3
Waouh...je vais me plaire ici ! *W* JE VEUX RP XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Minamoto Masaru(finished)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Minamoto Masaru(finished)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo - My Idol's Lifestyle :: • L'administration ~ ♥ :: Présentations ~• :: Présentations Validées ~•-
Sauter vers: